5 choses que j’ai apprises lors d’un atelier découverte sur le whisky écossais

Posted on

Vous aurez peut-être entendu que ce weekend il se trame un événement de pas pire importance à Montréal… ben oui la F1! En tant que whisky officiel de la F1, Johnnie Walker a invité quelques influenceurs (et leur +1) à venir assister à un atelier de découverte du whisky écossais. Je dois avouer que j’étais très novice en whisky avant l’atelier. J’ai toujours apprécié un bon verre de scotch, mais je n’étais pas outillée pour apprécier les saveurs ou encore éviter les pièges de débutants. J’ai donc pensé qu’aujourd’hui plutôt que de vous dire à quel point ma soirée était extraordinaire (et elle l’était), j’allais plutôt partager avec vous quelques apprentissages qui pourront être utiles à n’importe quel bleu du whisky.

Moi et mon copain Hugo avec notre délicieux cocktail au Johhnie Walker Golden Label.

1- Une goutte d’eau fait la différence

C’est une notion de base en dégustation de whisky, mais je dois avouer que je n’aurais jamais pensé à mettre une goutte d’eau dans un verre de whisky. Pourtant, une simple goutte d’eau peut faire une sacrée différence. Elle permet de dévoiler les saveurs de la boisson à leur plein potentiel. Essayez-le, vous m’en donnerez des nouvelles!

2- Si tu veux mettre de la glace, mets de gros glaçons, et mets-en en quantité

Si tu veux te faire un petit on the rocks, arrange-toi pour qu’il y ait de la glace en masse. En effet, petite notion bien simple, plus il y a de glace, moins elle fondera. C’est ce qu’on souhaite! Personne ne veut que la glace dilue les divins arômes de leur whisky. Aussi, si vous pensez vous procurez des gadgets style pierres de whisky, sachez qu’il s’agit de gadget dont l’efficacité est relative. Si le whisky est déjà froid, cela pourra l’aider à garder sa température, mais ne comptez pas sur ces bidules pour rafraîchir votre verre!

3- Aère un peu ton verre

Un peu sous le même principe que le vin, les experts suggèrent d’aérer un peu le whisky avant de le déguster. Attention, il faut être plus délicat qu’avec le vin. L’idée est d’incliner le verre puis de faire doucement tourner le liquide! Ça permet aussi de voir la robe, toujours très belle à regarder.

4- Connais les arômes que tu n’aimes pas

Les arômes d’un whisky sont très complexes. Il est parfois plus facile de trouver un whisky sans les arômes que vous n’aimez pas que de tenter de décrire une interprétation d’un goût très complexe. Par exemple, si je n’aime pas la réglisse noire, cela pourrait mettre le doigt sur la raison pour laquelle je n’aime pas toute une gamme de whisky. Allez-y par élimination plutôt que par nomination!

5- Lors d’une dégustation, reviens en arrière

Lors de la dégustation, on nous a avertis de garder un peu de nos whiskys pour qu’à la fin on puisse revenir en arrière pour comparer les saveurs et les odeurs. Je sais bien que ce n’est pas tous les jours qu’on déguste cinq sortes de whiskys au même moment, mais si vous avez la chance de le faire, c’est très impressionnant de pouvoir comparer les arômes.

Ce que j’ai découvert c’est que les whiskys sont tous très différents. Apprendre à découvrir sa palette de goûts est un art, et je suis très contente d’avoir la chance de commencer dès maintenant à le pratiquer.

Bref, demandez-vous pas ce que je vais boire à la F1 ce weekend, vous me verrez avec un délicieux cocktail au whisky, sous le soleil (on peut toujours rêver).

 

Cet article est sponsorisé par Johnnie Walker.

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.