5 produits québécois pour prendre soin de soi!

Posted on

Janvier est définitivement pour moi le mois du cocooning; ce terme valise que l’on lit dans les magazines de babyboomers et qui désigne en fait l’art de prendre soin de soi, de faire des choses calmes et confortables. L’ultime cocooning, c’est genre tu lis un livre entourée d’une douillette de plume sur un sofa en L en lisant Harry Potter avec une chandelle et de la petite musique douce en background. Ah pis j’oubliais, t’as sûrement un thé chaud qui traîne devant toi!

Si cette image me semble idyllique, je dois avouer qu’elle devient aussi redondante. Y’a d’autres façons de prendre soin de soi que de caler 1 litre de thé (quoique…). Aujourd’hui, je vais vous présenter 5 trouvailles québécoises qui rendront votre mois de janvier un peu plus doux.

1. Le livre Trois fois par jour Tome 2

Je me rappelle quand le Tome 1 était sorti, tout le monde l’avait eu à Noël (moi comprise). Ç’a été mon premier « vrai » livre de cuisine. Faut dire que maintenant, avec Internet, si on a besoin de recettes, notre réflexe est beaucoup plus de googler « recette pâtes aux crevettes » que d’aller acheter le livre de cuisine dans lequel se trouverait une recette de pâtes aux crevettes.

Par contre, les livres de Marilou (et ceux de Ricardo) sont pour moi différents. C’est pourquoi, lorsque j’ai vu que le livre Trois fois par jour 2 était dans le catalogue de Québec Loisirs (eh oui, on a un nouveau partenariat avec Québec Loisirs qui nous permettra de vous présenter plusieurs livres au courant de l’année!), mon choix a été facile et rapide.

On connaît tous l’esthétique impeccable à la Trois fois par jour qui nous donne envie de manger du quinoa et du kale à la tonne parce que la photo est belle. Je trouve aussi que ça fait un très beau livre de recettes de fin de semaine. C’est le genre de recettes qui donnent le goût d’aller à l’épicerie spécialement pour les faire, et ça devient une activité en soi. Je pense que c’est ça la beauté des livres Trois fois par jour; ça transforme la tâche qu’est de cuisiner en activité.

J’ai déjà très hâte de cuisiner les keftas de betteraves et le risotto d’orge. Bon… le résultat ne sera sûrement pas aussi léché que dans le livre, mais j’espère qu’il sera aussi délicieux.

2. Les produits BKIND

crédit: BKIND

BKIND, c’est l’entreprise qui petit à petit se taille une pas pire place dans le coeur des Québécois et Québécoises. Si vous n’avez pas encore eu la chance d’en entendre parler, c’est une entreprise d’ici qui fait des produits pour le corps (exfoliants, crèmes, alouettes) avec compassion. En plus d’offrir d’excellents produits qui sentent le ciel, BKIND offre ses produits dans des emballages qui se recyclent et n’utilise que des produits naturels. À go, on se fait du bien tout en faisant du bien à la planète!

3. Les produits DEUX cosmétiques

crédit: DEUX cosmétiques

Seigneur que j’aime cette marque. Je vous en avais déjà parlé ici, mais on dirait que j’ai envie de vous en reparler maintenant que ça fait quelques mois que je traîne ces produits dans mon quotidien. Les produits de la marque DEUX sont conçus pour être unisexes, ce qui veut dire que les odeurs devraient plaire autant aux femmes qu’aux hommes. Évidemment, tout est une question de goût, mais pour moi qui ai toujours eu un faible pour les odeurs jugées viriles, c’est un vrai coup de coeur! Je traîne quotidiennement leur baume à lèvres, compagnon de mes lèvres gercées, et je vous le conseille grandement.

4. Le livre Respirez, Méditez, Namasté

Si vous voulez apprendre à prendre le temps de vous arrêter, ce livre est fait pour vous. C’est un vrai petit guide de la méditation, du yoga et de la relaxation. Pour tous ceux qui se disent qu’ils n’ont pas le temps d’inclure ces pratiques à leur quotidien, ce livre est la solution miracle. On le prend quand on peut, et on apprend petit à petit à faire du temps pour soi. C’est simple, c’est bien fait, et ça fait du bien!

5. Les bougies Ville-Marie

crédit: Bougies Ville-Marie

Une séance de relaxation ne serait pas complète sans une expérience olfactive agréable. De ce côté, j’ai un méga faible pour les bougies Ville-Marie, qui offrent des fragrances atmosphériques comme sapinière et rose noire. Faut avouer qu’elles ne sont pas données… 40$ pour un 7oz, mais je crois que le jeu en vaut la chandelle si vous me permettez le jeu de mots. C’est un luxe à s’offrir, mais c’est avant tout un produit de qualité fait à la main à Montréal.

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.