Ai-je du sang de dictateur?-Par Didier Lucien

Posted on

J’ai récemment découvert que j’adore le théâtre. Donc, dès que j’ai eu la chance d’aller voir la pièce Ai-je du sang de dictateur?, je suis sauté sur l’occasion. J’étais très excité, surtout car elle est l’oeuvre de Didier Lucien. Oui, Bob sans/avec cheveux de l’émission Dans une galaxie près de chez vous.

Résumé officiel de la pièce:

 Un animateur réalise un documentaire sur son pays natal. Affecté par son ignorance, il est envahi par un sentiment d’incomplétude. Un concours de circonstances fortuites le conduit pour la première fois en Haïti où il entreprend de retracer son histoire et comprendre ce qui le relie à son pays d’origine. Sur place, il est confronté aux affres de deux puissants séismes : celui qui vient tout juste de secouer le pays et le sien.

D’où vient Didier Lucien ? Pour y répondre, il vous raconte l’histoire de la première république indépendante noire ; il personnifie le président à vie, François Duvalier, il chante, danse et se dédouble grâce à la vidéo. Sans pudeur, il vous propose une incursion dans le merveilleux  monde de la dictature.

Je t’invite d’abord, pour te donner une bonne idée, à aller voir le trailer un peu étrange en cliquant ici.

Pour être honnête, ce que j’ai vu n’était pas ce à quoi je m’attendais. Je n’avais pas vraiment pris le temps de m’informer sur le contenu de l’oeuvre. J’ai plongé les yeux fermés avec une confiance totale envers un de mes héros de jeunesse. Bob sans cheveux.

Je m’attendais à une petite pièce légère, drôle, attachante. Ce n’était pas vraiment le cas.


Tout d’abord, une leçon d’histoire

Le tout débute par un accueil chaleureux de la part de l’artiste grâce à une présentation et une mise en contexte de son histoire. La pièce tourne autour de son personnage. Il joue son propre rôle.

Ça commence dans un tournage d’une émission expliquant l’histoire d’Haiti. Didier Lucien présente la fondation de ce pays avec l’aide d’un support visuel divertissant, frôlant la stupidité à maintes reprises. Malgré tout, le regard du téléspectateur semblait toujours un peu tourné vers le gros écran. La grande majorité des rires viennent de la stupidité attachante du visuel. Cette portion est intéressante, surtout dans mon cas, ne connaissant rien de ce pays du sud.


Et ça se complique…

Ensuite, selon moi, tout se complique. L’humour est délaissé. L’aspect artistique, plutôt weird, est introduit.

Plusieurs scènes se suivent, sans vraiment de suite, ni de liens entre elles.

Didier Lucien se met à chanter en créole, déguisé en femme, pendant de longues minutes.

Ensuite arrive un passage intéressant, mais décousu. Il personnifie le président d’Haïti, François Duvalier alias Papa Doc. Certains segments sont très intéressants, mais il y a des longueurs. Le comédien tente de nous démontrer les façons de faire et de penser du dictateur. Support visuel a l’appui.

On a même droit à une séance surprise émotionnelle avec les yeux bandés. Je n’en dis pas plus.

Puis, il y a une portion intéressante du spectacle, lors du séjour en Haïti de Lucien et que celui-ci est victime d’un séisme. On y remarque l’effort d’interprétation du comédien. On embarque. Mais c’est long et répétitif.

On a même droit à une apparition surprise d’un personnage bien connue pour ses commentaires maladroits et sa dentition unique.


Unique et intéressant

Bref, la pièce est divertissante, assez unique. Par contre, c’est plutôt un genre de monologue qu’une pièce. Les quelques passages humoristiques sont divertissants. L’ambiance akward qui règne parfois est intéressante. Cependant, je ne suis pas un fan du théâtre expérimental, accompagné d’interprétation exagéré, de mouvements de danse et de chant pas nécessaire et d’une tendance pour le malaise. L’utilisation intelligente du projecteur assure l’intérêt du spectateur, du début à la fin.

Je ne regrette pas d’y avoir été. Je peux affirmer que c’est une belle oeuvre. Intéressante, unique et réfléchie. Elle n’est tout simplement pas mon genre.


 

Titre: Ai-je du sang de dictateur

Distribution: Didier Lucien avec la participation de Julien Poulin

Auteur: Didier Lucien

Mise en scène: Guillaume Chouinard et Didier Lucien parrainé par Le Nouveau Théâtre Expérimental

 

Crédits photo en couverture: espacelibre.qc.ca

Salut là!

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.