Messieurs : le t-shirt graphique québécois

Posted on

Les boys les boys les boys, j’ai envie de vous parler de mode québécoise. Je trouve qu’on fait trop souvent l’erreur de parler de mode québécoise au féminin comme si l’offre excluait les garçons. Il faut dire que les blogues mode sont souvent axés vers les mesdames, mais y’a une solide offre pour les boys, et aujourd’hui je vais me concentrer sur les t-shirts graphiques.

On se lance? On se lance!

PS: pour découvrir les boutiques, il suffit de cliquer sur leur nom. 

1- Le Cartel

Le collectif Le Cartel fait sa trace depuis déjà quelques années en sillonnant les festivals et en y ouvrant ses pop-up shops. Ceux qui sont allés à MURAL auront probablement eu la chance de croiser leur boutique, qui était d’ailleurs l’une des plus grosse du festival.

Ce que j’aime du Cartel, c’est la grande variété des styles d’illustration, qui gardent tous un feel très masculin et viril (à mon sens). Bien sûr, les filles peuvent tout à fait porter les designs (moi la première), mais il y a quelque chose de plus traditionnellement mâle aux illustrations de barbe!

Crédit: Le Cartel

2- Boulevard

Oh so trendy, la marque Boulevard en est à ses débuts, mais a déjà été massivement adoptée par les Montréalais. La dernière collection « bilingue » était une hymne parfaite à la réalité d’une génération de citadins qui embrasse le français, l’anglais, et tout ce qui se trouve au milieu.

L’esthétique est minimaliste, très on trend, et les vêtements sont de qualité.

3- Pony MTL

Qui ne connait pas Pony? Une des pionnières de la vague d’illustrateurs québécois à imprimer sur t-shirt, elle est là pour rester. Avec Pony, il y en a littéralement pour tous les goûts. Son grand talent est de capturer des moments ou situations que tout le monde vit, sans nécessairement en parler ouvertement.

Ses chandails sont parfaits pour les messieurs qui veulent ajouter une touche humoristique à leur garde-robe sans nuire au style.

4- Officiel

Vous connaissez probablement Lary Kid du groupe de rap Loud Lary Ajust. En ce moment, le groupe prend une pause pour explorer des projets solos, et dans le cas de Lary Kid, on parle d’un album, mais aussi d’une marque de vêtements. Sur la plupart des morceaux, on peut lire : Montréal made me. Des paroles assez marquantes des chansons de LLA.

Parfait pour les fans finis de MTL.

Crédit: William Arcand pour Officiel

5- Unbroken Minds Clothing

Unbroken Minds Clothing, c’est une maudite belle compagnie qui est toute récente. Elle propose des vêtements à messages positifs ou humoristiques. La première collection est plutôt composée de phrases, mais j’ai eu vent que l’on verrait des designs plus complets dans la 2e mouture. Très hâte de vous en reparler.

Crédit: Unbroken Mind Clothing

6- Toujours correct

Pour les messieurs relax, pas de stress, et qui vivent la slow life (peu importe ce que ça veut dire), il y a la marque Toujours correct. Les illustrations sont en général plus discrètes que la majorité des autres brands présentées. Je suis personnellement en amour avec leur modèle, je trouve que ça complète très bien une garde-robe casual.

Les t-shirts sont assez spéciaux pour ajouter une touche de style à un ensemble, sans en devenir la pièce maîtresse.

7- Les beaux jours

Si je devais décrire Les beaux jours à quelqu’un qui ne connaît pas du tout, je dirais que c’est une série de bons flashs. Les modèles sont souvent très simples, mais les dessins, designs, ou phrases ont toujours un petit quelque chose de très clever.

C’est parfait pour les finfineau dans la salle.

Crédit: Instagram Les Beaux Jours via v_grenier

8- Easy Lover Club

Ok, ça c’est les nouveaux joueurs qu’il faudra de tout évidence surveiller. Leur première collection tourne autour de la bouffe, alors on s’entend qu’on a déjà un petit coup de coeur.

La marque est tellement récente, que le lancement n’a pas encore eu lieu. Si tu veux y participer, ça se passe le 5 juillet et tous les détails sont ici : EASY LOVER CLUB.

  • Partage

0 Commentaires

Laisse un commentaire

Ton adresse courriel ne sera pas publiée.